Aménagements aux examens Version imprimable Suggérer par mail

QUELS AMENAGEMENTS DEMANDER AUX EXAMENS ?

pour le Brevet et le Bac

  • le temps majoré : temps supplémentaire qui ne peut dépasser le tiers du temps de l'épreuve.
  • l'assistance à la lecture ou à l’écriture : soit l’élève a besoin d’un secrétaire qui lit les consignes et les textes (secrétaire lecteur), soit il a besoin d’un secrétaire qui écrit sous la dictée (secrétaire scripteur), soit les deux (secrétaire lecteur-scripteur)

  • l’ordinateur avec logiciels

  • la nécessité d’être isolé, lorsqu'il y a besoin d’un logiciel de retour vocal ou lorsque l’AVS a besoin de lire, cela ne peut pas se faire dans la salle avec les autres élèves

  • l’agrandissement des sujets

  • la dictée à choix multiples pour le Brevet

  • la dispense partielle d’épreuve de LV1 (choix entre écrit ou oral) au niveau du Bac pour les élèves avec des troubles du langage oral et écrit

  • la dispense d’épreuve de LV2 au niveau du Bac pour les élèves avec des troubles du langage oral et écrit

  • la dispense de croquis en histoire-géographie et en enseignements scientifiques au niveau du bac pour les élèves dyspraxiques

  • la conservation des notes et étalement de session, comme pour les autres handicaps


    ATTENTION

  • Adaptations pédagogiques et aménagements aux examens : à la rentrée 2013, de nouveaux textes d’aménagements aux examens ont été mis en place : les médecins scolaires accorderont les aménagements aux examens uniquement si l’élève a pu bénéficier de ces mêmes aménagements au cours de son année scolaire. Car ce n’est pas au dernier moment que l’enfant va savoir utiliser le tiers temps, l'ordinateur et ses logiciels ou un secrétaire.

    Conseils
    - Dans certaines académies, les aménagements souhaités pour les examens doivent être précisément notés lors de la création du PPS, car ils devront être mis en place en classe. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas (par exemple, le tiers temps est rarement mis en place pour des raisons d'organisation), mais au moins c'est officiel. Hormis tiers temps, ordi, logiciels, secrétaire, pensez à demander les sujets agrandis, les énoncés des contrôles sur support numérique, la lecture des consignes, à ce que l'élève puisse disposer d'une salle spéciale pour lui et l'AVS ou son ordi (si retour vocal) que ce soit pour l'année scolaire ou l'examen. Si l'élève a des troubles articulatoires, pensez à la dispense de la lecture à haute voix que ce soit pour l'année scolaire ou l'examen.

    - Tiers temps : pour l'examen, il peut être mis en place pour les écrits et les oraux (pour la préparation et également pour le passage de l'épreuve - par exemple si des troubles articulatoires ou un débit de parole lent ont été spécifiés dans un certificat médical).

    - Secrétaire : il faut nécessairement avoir fait la demande d'une AVS pour l'année scolaire, au moins pour les contrôles. L'AVS peut arriver parfois très tard dans l'année scolaire, il est donc souhaitable de s'entraîner auparavant avec une répétitrice, prof ou parent. Savoir organiser un brouillon, puis dicter sa pensée à une tierce personne est un exercice qui ne s'improvise pas.

    - Ordinateur et logiciels : les différents logiciels utilisés doivent être clairement indiqués. Il est conseillé d'avoir appris à manier l'ordi et les logiciels dès la 4e pour l'utiliser aisément le jour du Brevet.

  • POUR EN SAVOIR +
    --> site EDUSCOL
    --> site INTEGRASCOL : destiné aux enseignants

LA DISPENSE DES LANGUES VIVANTES AU BAC

Les candidats présentant une déficience du langage oral et écrit peuvent demander à être dispensés partiellement (partie orale ou partie écrite) de la LV1 et partiellement ou totalement de la LV2.

COMMENT DEMANDER UN AMENAGEMENT DES EPREUVES ?

  • Il existe un formulaire unique, quelque soit le handicap ou quelque soit le trouble, car pour obtenir des aménagements aux examens, il n’est pas nécessaire que l’enfant ait une reconnaissance de handicap au préalable. C’est une confusion.
    Des parents craignant que les enfants n’obtiennent pas les aménagements souhaités aux examens, avaient été poussés à demander la reconnaissance du handicap, alors que ce n’est pas nécessaire, parce que c’est le médecin scolaire qui accorde les aménagements. Par exemple, un élève qui se casse le bras n’a pas besoin de reconnaissance de handicap pour avoir des aménagements.
    Le formulaire est rempli par les parents avec le médecin scolaire, qui le transmet au médecin de la CDAPH, rattaché à la MDPH, qui va valider ou non cette proposition d’aménagement.

  • Concernant le bilan orthophonique : ce n’est pas n’importe quel bilan orthophonique qui est demandé, mais des tests étalonnés avec les déviations standards, ce qui n’est pas encore effectués par tous les orthophonistes.


  • POUR EN SAVOIR +
    --> site EDUSCOL
    --> site INTEGRASCOL : destiné aux enseignants

 

Convertir en PDF
 
< Précédent   Suivant >